IMMONEUF - de Particulier à Particulier
Immobilier neuf,
partout en France

Crédit immobilier : une petite hausse des taux se confirme

Le printemps est traditionnellement propice à un recul des barèmes bancaires. Le cru 2017 fera exception. Les taux d'emprunt continuent de remonter doucement dans l'ensemble des régions de l'Hexagone.

C'était annoncé depuis plusieurs mois, c'est désormais arrivé : les taux d'intérêt remontent. Ce n'est pas une flambée, mais la fête est finie. Cependant pas question de panique, ces augmentations sont faibles. Elles ne dépassent pas les 15 points de hausse, tournant autour des 10 points pour la plupart des prêts. Dans son dernier baromètre le courtier VousFinancer indique qu’il n’est désormais « plus possible d’emprunter à moins de 1% sur 20 ans ». Et Cécile Roquelaure, directrice Etudes et Communication d’Empruntis de confirmer : « malgré la période qui se veut généralement propice à la baisse des taux, ce n’est pas le cas durant ce printemps 2017. Si nous relevons quelques diminutions, elles concernent des banques qui se repositionnent face à leurs concurrentes, ou encore des banques qui présentent des barèmes à la baisse ou à la hausse selon le profil et le revenu des emprunteurs ».

Des taux encore attractifs. Si la baisse des taux est finie, ils restent encore très bas. Lorsqu'ils ont atteint leur plus bas historique à la fin de l’été dernier, il était à l’époque possible d’emprunter à 0,90% sur 15 ans et 1,10% sur 20 ans partout en France. « Malgré la hausse des taux, nous enregistrons encore des records mais évidemment moins élevés qu’il y a quelques mois », explique Maël Bernier, directrice de la communication et porte-parole de Meilleurtaux.com. « Ainsi l’agence de Calais a récemment obtenu un taux de 0,95% sur 15 ans, les records sur 20 ans se situent autour de 1,20% et les meilleurs taux négociés sur 25 ans s’affichent autour de 1,50% », ajoute-t-elle.

Les bon profils sont privilégiés. Pour les bons dossiers, les banques sont néanmoins parfois prêtes à faire un effort. D'après Crédixia cela concerne « les clients haut de gamme, les jeunes actifs à profil évolutif et les clients professionnels ». « Nous constatons que les établissements bancaires creusent de plus en plus l’écart entre les profils dits premium et les profils les plus modestes », confirme Cécile Roquelaure.

Politique tarifaire ciblée. Le courtier Crédixia relève également qu'en avril, trois banques ont baissé leurs taux sur des profils bien ciblés : une première banque a choisi de baisser de 15 centimes toutes les durées supérieures à 25 ans, une autre de 30 centimes les dossiers accordés avec une caution Crédit Logement, enfin une troisième de 5 centimes les durées supérieures à 15 ans pour les barèmes jeunes (emprunteurs de moins de 36 ans sous réserve de conditions de revenus) hors primo-accédants.

Des différences régionales. La hausse des taux n'est pas uniforme sur tout le territoire national. Toutes les régions n’affichent pas en effet les mêmes grilles de taux. Le taux le plus compétitif se trouve en Méditerranée où il est égal à 1,30%, suivi de près par ceux des régions Nord et Rhône-Alpes-Auvergne à 1,31%. Ce sont les régions Sud-Ouest et Ile-de-France qui présentent le taux plus élevé : 1,40%.

Trois conseils pour bien emprunter
- Soigner son profil : pas de découvert pendant trois mois, un peu d'épargne
- Bien préparer son dossier avec tous les justificatifs
- Faire jouer la concurrence

 

Publié par
© immoneuf.com - 20 avr. 2017

A lire également