IMMONEUF - de Particulier à Particulier
Immobilier neuf,
partout en France

Immobilier neuf : des prix stables

Les ventes de logements neufs ont accusé une baisse de près de 10% au second trimestre 2017. Mais le marché se porte bien depuis douze mois avec une hausse de 13% et des prix stables.

Les ventes de logements neufs ont plongé au second trimestre 2017. Les réservations ont en effet baissé de 9,4% pour s’élever à 30.800 selon le ministère de la Transition écologique et solidaire.

Des acquéreurs hésitants. Ce repli conséquent s’explique par l’attentisme des acquéreurs qui ont repoussé leurs projets immobiliers avant de connaître les décisions du nouveau président de la République élu en mai. « Cette tendance à l’essoufflement n’est pas une surprise pour les promoteurs qui constatent depuis quelques semaines une forme d’attentisme chez leurs clients », analyse Alexandra François-Cuxac, présidente de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI). « Il est nourri par les incertitudes sur l’avenir des mécanismes de soutien qui ont pourtant fait leurs preuves, comme le Pinel (loi fiscale dédiée à l’investissement locatif) ou encore le Prêt à taux zéro, et sur les contours du futur impôt sur la fortune immobilière dont l’annonce sape la confiance des acquéreurs. »

Ventes en hausse depuis un an. Cette érosion des ventes ne doit pas cependant cacher la tendance haussière constatée depuis un an. En effet, les réservations enregistrent une progression de 13% sur les douze derniers mois par rapport aux douze précédents. Les mises en vente ont suivi le même mouvement. Si elles ont diminué au second trimestre 2017, elles sont tout de même en progression de près de 6% sur une année. Le marché des appartements qui représente 90% de l’activité suit les mêmes tendances. Côté prix, c’est la stabilité qui prédomine. Les logements collectifs se sont vendus en moyenne à 3.959 €/m², soit une hausse de 0,7% au second trimestre 2017 par rapport au second trimestre 2017. Les prix ont progressé de 1,7% sur un an.

Recul de l’offre de maisons. Le marché de la maison qui représente 10% des biens a marqué également le pas au second trimestre 2017 avec une baisse de près de 11%. Mais les ventes restent bien orientées sur un an (+ 13,5 %). En revanche, l’offre tend à diminuer, les mises en vente reculant de 26,7% au second trimestre 2017 et de 1,2% sur les douze derniers mois. Les prix se sont montrés très sages avec une légère baisse de 1%, soit 250.800 €. Mais la tendance est positive sur un an (+ 1%).  

Publié par
© immoneuf.com - 29 août 2017

A lire également