IMMONEUF - de Particulier à Particulier
Immobilier neuf,
partout en France

Logement neuf : cinq bons plans pour acheter moins cher

PTZ et aides des collectivités locales, crédits bonifiés des banques, offres spéciales des promoteurs, TVA réduite, location-accession : autant d'opportunités qui permettent d'acheter du neuf dans des conditions très favorables. Comment en profiter ?

Confort, économies d’énergie, maîtrise des charges, sécurité, place de stationnement, absence de travaux à réaliser, pas de ravalement avant dix ans : acheter dans le neuf, c’est en avoir pour son argent. Oui, mais voilà : ces logements, il faut bien les financer. Savez-vous que toute une série de bons plans vous permet de devenir propriétaire dans le neuf à moindres frais ?  

Programmes en promotion. Lors du lancement d’une nouvelle résidence, des conditions avantageuses sont parfois proposées aux tout premiers acquéreurs : frais de notaires ou intérêts intercalaires offerts, prestations gratuites comme le parquet ou la cuisine équipée, ou encore réduction de 1.000 ou 2.000 € par pièce. Ces promotions ne sont pas systématiques. Quand les professionnels les proposent, ils les mettent en valeur via une communication spécifique. N'hésitez pas à explorer notre site pour les trouver.

Queues de programmes. Une fois la résidence terminée, un ou deux logements achevés peuvent encore être disponibles. Des invendus autrement nommés queues de programmes qui peuvent être cédés à des tarifs avantageux. Pour les promoteurs, ce stock physique coûte cher et ils cherchent à les céder au plus vite. En résidence principale, c’est l’occasion d’emménager rapidement dans un logement confortable. Pour les investisseurs en locatif, ces logements offrent un meilleur rendement locatif, leurs loyers gardant un bon niveau.

14,5% de réduction. Vous achetez dans un secteur qui fait l’objet d’une convention avec l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) ou dans Quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV) ? Vous pouvez bénéficier d’une TVA réduite à 5,5%, contre 20% en régime normal. Les conditions : acquérir une résidence principale, respecter des plafonds de revenus (65.436 € nets annuels pour un ménage de trois personnes à Paris et dans les communes limitrophes par exemple). Le prix des logements en TVA réduite est plafonné (4.538 € m² HT de surface habitable à Paris et dans les communes limitrophes par exemple)

Location-accession. Avec ce système, vous êtes d’abord locataire. Une partie du loyer sert en fait à constituer un apport personnel quand vous décidez d’acheter. Avantages de la formule : une TVA réduite à 5,5%, exonération de la taxe foncière pendant quinze ans, pas d’intérêts intercalaires, garantie de rachat en cas d’accident de la vie pendant quinze ans, protection-revente, etc. Les opérations en location-accession peuvent être financées avec un PTZ. Pour entrer dans le cadre de la location-accession, des plafonds de revenus et de prix au mètre carré doivent être respectés.

Aides financières. Toute une série de coup de pouce encouragent l’achat dans le neuf. Le plus connu : le PTZ, un crédit gratuit réservé aux primo-accédants. Attribué sous conditions de ressources, son montant dépend de la composition de la famille et de l’adresse du logement. Le PTZ finance 40% du projet. Nombre de collectivités territoriales proposent des crédits gratuits ou des subventions pour loger leurs administrés. N’oubliez pas les prêts Action-Logement. Enfin, notez que certaines banques proposent des crédits gratuits ou à taux bonifiés de 10.000 à 30.000 €. Renseignez-vous !

Investir et défiscaliser
Si vous achetez dans le neuf pour louer, toute une série de mécanismes allègent votre facture fiscale. Avec l’avantage fiscal Pinel, vous déduisez jusqu’à 63.000 € de vos impôts. Un bon plan qui est programmé pour s’arrêter à la fin de l’année. Vous avez donc encore quelques mois pour en profiter. Si vous investissez en résidences services, vous récupérez la TVA versée lors de l’achat. Si vous choisissez le dispositif Censi-Bouvard, vous bénéficiez d’une réduction d’impôts de 11% du prix du bien. Si vous optez pour le régime réel du statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP), un mécanisme fiscal de déduction de charges et d’amortissement rend vos loyers non imposables. Attention : Pinel et LMNP ou Censi-Bouvard ne sont pas cumulables pour un même logement.

Publié par
© immoneuf.com - 8 août 2017

A lire également