IMMONEUF - de Particulier à Particulier
Immobilier neuf,
partout en France

Taux immobilier : quelles prévisions pour 2017 ?

Vous avez décidé d'acheter dans le neuf en 2017 ? Après une année 2016 marquée par une baisse record des taux d'intérêt, 2017 pourrait bien enregistrer une remontée. Mais cette hausse devrait rester limitée.

Demande de crédit en hausse, PTZ élargi, investissement locatif… l’année 2016 a été globalement favorable au marché immobilier. Cette dynamique a été largement encouragée par la prolongation de la baisse des taux qui s’est accentuée de 1% l’an dernier. Pourtant depuis le mois de décembre, la tendance semble légèrement s’inverser. Les taux ont pris 0,3% en moyenne, pour le neuf ils s’établissent à 1,40% en moyenne, toutes durées confondues. En cause ? La hausse des taux d’emprunt d’Etat qui a poussé les banques à s’adapter en remontant leur taux.

La hausse confirmée en 2017 ? Cette augmentation devait bien se poursuivre en janvier 2017, mais selon les experts elle devrait rester limitée. Ainsi pour Sandrine Allonier, directrice des relations banques de Vousfinancer, « ces hausses ont eu pour effet de déclencher les actes d’achat des attentistes ou d’inciter ceux qui voulaient renégocier leur prêt à déposer une demande ». Mais elles ont eu surtout pour conséquence de rallonger les délais de traitement dans les banques de plusieurs semaines, surtout avec les fêtes de fin d’année. Plutôt que de s’attendre à une croissance exponentielle des taux, il vaudra mieux être vigilant sur la durée des traitements des dossiers.

Les banques toujours attractives. En janvier, une dizaine de banques ont augmenté leur taux de 0,05 à 0,30%. Ces hausses varient en fonction du profil des emprunteurs et de la durée du crédit. Mais surtout les banques veulent rester compétitives auprès de leur clientèle cible comme le confirme Jérôme Robin, président de Vousfinancer. « Elles ont des objectifs de production très ambitieux pour 2017, équivalents à ceux de 2016 qui devrait être une année record avec plus de 230 millions de crédits attendus. » Et tant que la banque centrale européenne ne remonte pas ses taux de refinancements ou de dépôts, les taux devraient rester attractifs. Chez Meilleurtaux.com, la directrice de la communication, Maëlle Bernier, ajoute que les mois qui précèdent de grosses perspectives électorales restent des périodes très attentistes pour les acheteurs. Les banques en augmentant trop rapidement les taux risqueraient ainsi de donner un coup de frein à la bonne dynamique actuelle du marché immobilier.

Les spécificités du marché neuf. Acheter dans le neuf a coûté plus cher en 2016 qu’en 2015. En décembre 2016, le coût relatif des opérations immobilière dans le neuf représentait 4,82 années de revenus contre 4,59 l’an dernier à la même époque. Les revenus des ménages réalisant ces opérations ont progressé mais de manière beaucoup plus lente (+0,5% en 2016), notamment grâce au Prêt à taux zéro et aux conditions de prêt plus favorables. Malgré un climat économique et social anxiogène (grèves, manifestations, attentats...), l’année 2016 a été marquée par une augmentation de 11,3% pour le nombre de prêts accordés, confirmant la croissance du marché. 

Durée Taux maximal  Taux du marché  Taux minimal
  7 ans  2,05%  1,10%  0,50%
 10 ans  2,10%  1,20%  0,70%
 15 ans  2,35%  1,40%  0,90%
 20 ans  2,70%  1,65%  1,10%
 25 ans  2,85%  1,90%  1,35%
 30 ans  3,35%  2,55%  1,95%

Source : Empruntis

Publié par
© immoneuf.com - 3 janv. 2017

A lire également