1 400 logements sur une friche industrielle à Clamart

Plus de 400 logements ont été livrés au Grand Canal, un nouveau quartier sorti de terre sur une friche industrielle à Clamart. Une opération de requalification urbaine réalisée par Eiffage Aménagement qui s’achèvera en 2025.

 

Douze ans ! C’est ce qu’il aura fallu pour que le quartier Grand Canal commence à sortir de terre au sud de Clamart (92) avec la livraison des premiers logements en mars 2020, à deux pas de la ligne 6 du tramway. Cette opération d’urbanisme d’envergure, signée Eiffage Aménagement, illustre bien le temps nécessaire à la requalification urbaine d’un secteur, un axe privilégié par le gouvernement pour développer l’offre de logements évitant ainsi de consommer du foncier.

1 450 logements à terme. C’est sur une friche industrielle de 5,3 ha en perte de vitesse que cet acteur a conçu un nouveau quartier comptant à terme 1 450 logements, des commerces et des équipements publics, un hôtel qui sera achevé en 2025. Il a fallu acheter en 2013 les parcelles aux quatre propriétaires, modifier les règles d’urbanisme, définir la programmation de l’opération, procéder à la démolition de la tour Pentagone pour faire place nette. Une reconquête urbaine qui a été réalisée en étroite collaboration avec la ville de Clamart.

Filtrer les eaux. La préservation de l’environnement a d’ailleurs constitué le fil rouge de la création de ce quartier tant au niveau de son aménagement certifié NF HQE aménagement que de la construction des logements. Un bassin d’agrément récupérera les eaux de ruissellement via un canal qui seront ensuite filtrées avant d’être récupérées pour l’arrosage des espaces verts. Il servira aussi d’espace tampon évitant ainsi de saturer les réseaux de la ville en cas de fortes pluies.

Lutter contre la chaleur. Ces ouvrages hydrauliques apporteront également de la fraîcheur dans le quartier évitant ainsi la formation d’îlots de chaleur urbain (ICU) qui se traduisent par des températures très élevées la nuit comme le jour. Une baisse de la température de 2 à 3 °C est attendue par l’aménageur. Pas moins de 7 000 m² d’espaces verts limiteront aussi les hausses de température.   

Chauffage au bois au programme. Les programmes de logements, certifiés NF Habitat HQE, bénéficient d’un réseau de chaleur urbain, alimenté par une chaufferie biomasse utilisant des plaquettes forestières. Les énergies renouvelables assurent 60 % des besoins énergétiques. Le complément étant assuré par l’utilisation de deux chaudières gaz qui peuvent aussi remplacer la chaufferie biomasse en cas de panne. Outre la diminution des émissions de gaz à effet de serre, le chauffage bois permet de baisser la facture énergétique des résidents et de les préserver d’une hausse brutale, le prix de ce combustible étant très stable contrairement aux hydrocarbures, soumis à des hausses importantes.

Plus de 400 logements livrés
Grand Canal comptera 1 450 logements dont 25 % de logements sociaux. Quatre cents à cinq cents ont d’ores et déjà été livrés en mars 2020. Une nouvelle tranche de logements est actuellement commercialisée entre 6 000 et 6 200 €/m². Une conciergerie, à destination de l’ensemble des résidents, propose différents services comme la récupération de colis, le pressing. Elle servira aussi de relais entre les habitants pour la création d’évènements.  

 

Publié par -