Faites jouer la concurrence

Dans une économie ouverte comme la nôtre, la concurrence est censée profiter aux consommateurs. Cela vaut aussi pour les établissements bancaires.

A qui s'adresser ?

Avant de signer votre contrat de prêt définitif, faites réaliser des simulations par d'autres banques. Ne perdez jamais de vue que les banquiers ne sont que des commerçants qui vendent de l'argent et qui se livrent à une concurrence féroce entre eux. Leur but est non seulement de vous vendre un crédit mais aussi et surtout d'obtenir la domiciliation de vos différents comptes chez eux.

Commencez par votre banque de dépôt et soumettez- lui les éventuelles autres offres. Si elles sont meilleures et que vous êtes bon client, elle s'alignera. Ce sera pour elle le prix à payer pour vous conserver comme client.

Si vous ne voulez pas ou ne savez pas négocier, faites appel à un courtier. Il se chargera de vous trouver le meilleur taux selon votre profil. Tous les courtiers possèdent un site Internet sur lequel vous pourrez remplir un dossier. En retour, ils vous feront une offre. Pour connaître les taux pratiqués, consultez également leurs sites.

Conseil : seul le Taux effectif global reflète le vrai coût d'un crédit. C'est lui que vous devrez prendre en compte pour toute comparaison entre les différentes propositions.

L'assurance décès-invalidité

Il n'y a pas si longtemps, le jeu de la concurrence s'exerçait assez peu sur l'assurance décès-invalidité. Depuis la loi Lagarde, c'est désormais beaucoup plus facile. C'est une bonne occasion de faire baisser le Taux effectif global de votre crédit. L'assurance décès-invalidité est obligatoire et est systématiquement adossée à votre crédit. Par défaut, la banque vous proposera un contrat groupe souscrit auprès d'une grande compagnie d'assurances.

Ces contrats coûtent en moyenne entre cinquante et cinquante-cinq centimes d'euro par tranche de mille cinq cent vingt-cinq euros empruntés. Le tarif moyen des « contrats groupes » oscille le plus souvent entre 0,35 et 0,40 % du capital emprunté. Pour les contrats d'assurance autos, la grille de prix s'appuie sur des études statistiques. Un taux de cotisation unique est appliqué à tous les souscripteurs, peu importe leur situation. Le taux sera identique quel que soit l'âge de l'emprunteur, l'un des facteurs les plus importants dans la mesure du risque. Le prix est donc le même, que le client ait vingt-cinq ou cinquante- cinq ans.

La délégation d'assurance

Vous pouvez sortir de ces contrats groupes en optant pour une délégation d'assurance. La délégation d'assurance concerne principalement deux profils d'emprunteurs :

  • Ceux qui cherchent à minorer le coût global de leur crédit ;
  • Ceux qui recherchent une assurance prête à les accueillir malgré un profil à risque.

Si vous êtes jeune et en bonne santé, vous pourrez réduire significativement votre cotisation.

Attention, le niveau de prestations doit être au moins équivalent à celui offert dans le contrat groupe. La délégation peut être refusée si le niveau de couverture est jugé insuffisant.

On estime qu'une délégation d'assurance peut faire baisser le TEG de 0,2 à 0,3 point. Autant d'euros gagnés qui améliorent votre pouvoir d'achat ou font baisser votre mensualité.

Publié par -