Crédit immobilier : à qui emprunter ?

Faites jouer la concurrence, c'est une condition essentielle pour bien emprunter. En frappant à la porte des banques généralistes, des spécialistes du crédit immobilier et des courtiers, vous augmentez vos chances d'obtenir le meilleur crédit. Nos conseils.

Les Français caressent toujours le projet de devenir propriétaires. 9 % d'entre eux souhaitent ainsi acheter un logement en 2010 selon un sondage TNS Sofres/Nexity publié en février 2010.

Un projet facilité par une conjoncture très favorable, faite de prix stabilisés, d'aides très efficaces (voir notre enquête) et surtout de taux d'intérêt en chute libre. Ils ont perdu près de 1,60 % depuis novembre 2008.

Aujourd'hui, le taux moyen atteint 3,60 % selon la dernière étude de l'Observatoire du financement CSA/ Crédit Logement. Grâce à cet argent bon marché, les ventes de logements neufs décollent.

Entre banques et courtiers : le choix des français

Si les Français profitent de cette conjoncture financière favorable, ils n'empruntent pas les yeux fermés. Ils agissent en consommateurs avertis et frappent à plusieurs portes. « Les candidats à l'achat n'hésitent plus à faire jouer la concurrence entre les banques pour l'obtention de leur prêt immobilier, puisque 78 % d'entre eux vont voir d'autres établissements et/ou un courtier, contre seulement 40 % il y a deux ans », signale notre dernière enquête habitat, réalisée à l'automne 2009.

Une tendance confirmée par un sondage TNS Sofres/ Meilleurtaux publié début avril 2010, qui révèle que 22 % des Français envisageraient de faire appel à un courtier plutôt qu'à une banque pour souscrire un prêt immobilier. Une proportion qui monte à 26 % chez les chefs d'entreprise, les cadres, les artisans et les professions libérales. 24 % des moins de trente-cinq ans envisageraient cette solution, contre 14 % des plus de cinquante ans.

« Aujourd'hui, un Français sur deux est prêt à changer de banque pour profiter de meilleures conditions ou de frais moins élevés », relève Sandrine Allonier, responsable des études économiques chez le courtier Meilleurtaux. Bref, s'il est temps de faire jouer la concurrence, encore faut-il savoir à qui s'adresser : banque généraliste, établissement spécialisé dans le crédit ou courtier en prêts immobiliers ?

Publié par -