Crédit immobilier : six conseils pour bien emprunter

Les taux des prêts immobiliers sont actuellement au plus bas. Pour en profiter, vous devrez bâtir un solide dossier de crédit et faire jouer la concurrence entre les banques. Voici sept conseils pour bien financer votre projet dans le neuf.

Historique ! Au printemps 2016, les taux des prêts immobiliers battent leur record à la baisse. Sur vingt ans, la moyenne s’établit à 2,15%, un niveau pratiquement jamais vu depuis plusieurs décennies. A la clé : un pouvoir d’achat augmenté, un respect plus facile de la capacité d’endettement… Mais attention : pour décrocher un crédit – et un bon crédit – vous devrez bâtir un solide dossier. Nos conseils.

1●Injectez de l’apport personnel dans votre projet. Vous montrez à la banque que vous avez su épargner, vous empruntez moins sur des durées plus courtes et votre crédit vous coûte moins cher. L’apport recommandé : au moins 10% du montant de votre achat immobilier. A noter : certaines banques acceptent de financer les projets sans apport. Mais il faut les rassurer sur votre capacité à rembourser.

2●Respectez votre capacité d’endettement. Vos remboursements ne doivent pas dépasser le tiers de vos revenus nets de charges (la banque prend en compte vos autres crédits, vos éventuelles pensions alimentaires, par exemple). Votre reste à vivre (ce qui reste une fois la mensualité payée) doit être suffisant, tout comme le saut de charges (différence entre votre loyer actuel et votre future mensualité de crédit). Soignez votre profil.

3●Vos comptes bancaires doivent être bien tenus. Ne vous présentez pas avec un découvert. En couple, l’un des emprunteurs devra être en CDI. Dans la mesure du possible, soldez vos crédits à la consommation. N’oubliez pas : les banques cherchent à réduire les risques et préfèrent les emprunteurs qui gèrent leurs finances en bons pères de famille.

4●Pensez aux aides. Si vous achetez votre résidence principale dans le neuf pour la première fois, vous pouvez peut-être bénéficier du PTZ. Ce crédit gratuit distribué par toutes les banques peut vous aider à boucler votre budget. N’oubliez pas le Prêt à l’accession sociale (il peut vous donner droit à l’Aide personnelle au logement) et les aides des collectivités locales.

5●Faites attention à l’assurance. Pour comparer ce qui est comparable, intégrez le coût de l’assurance décès-invalidité dans votre crédit. Elle représente en moyenne 0,30% du capital emprunté. Pour faire baisser l’addition, vous pouvez choisir un autre assureur que celui proposé par la banque prêteuse grâce à la loi Lagarde. Une possibilité ouverte jusqu’à un an après la signature du contrat de prêt, comme le veut la loi Hamon.

6●Faites jouer la concurrence. Toutes les banques n’offrent pas les mêmes conditions de crédit. Certaines sont plus offensives que d’autres sur le plan commercial. Elles peuvent vous consentir un bon taux, une assurance performante, des souplesses de remboursement, etc. Donc, pour trouver l’offre qui vous convient le mieux, visitez plusieurs établissements financiers et comparez. Vous pouvez confier cette mission à un courtier. Car c’est justement le métier de cet intermédiaire que de faire jouer la concurrence à votre place, pour votre plus grand bénéfice.

Publié par -