IMMONEUF - de Particulier à Particulier
Immobilier neuf,
partout en France

Enquête exclusive : l'incroyable cote des immeubles en bois

Les immeubles en bois sont rares dans l'Hexagone. Car les promoteurs n'ont pas l'habitude d'employer ce matériau. Mais des résidences construites en bois sortiront prochainement de terre. De quoi donner un coup de fouet à ces logements économes en énergie.

Le bois a du mal à trouver sa place dans la promotion immobilière. Les immeubles neufs réalisés en bois sont en effet peu nombreux dans l’Hexagone en dépit des efforts de l’Etat pour promouvoir ce matériau dans le secteur de la construction. Pourquoi ? Les raisons sont multiples.

Le règne du béton dans la construction

La majorité des promoteurs n’a pas l’habitude d’utiliser ce matériau qui bouleverse leurs méthodes de travail, la plupart des immeubles étant construits en béton. Les murs sont en effet fabriqués avec ce dernier qui est coulé dans des banches métalliques, les escaliers étant eux livrés sur place. En construction bois, les panneaux sont préfabriqués en usine avant d’être assemblés sur le chantier. « Nous faisons beaucoup de recherches avec des bureaux d’études thermiques pour valider différents points techniques comme la tenue du bois aux secousses sismiques », explique Thierry Verninas, directeur de l’innovation de Kaufman & Broad.

Un matériau plus cher. Autre frein au développement du bois : son coût. La demande concernant la construction bois étant par ailleurs faible, les prix proposés par les entreprises spécialisées sont élevés. « Le système constructif bois peut coûter 10 à 20 % plus cher que la filière béton », précise Thierry Verninas. Une hausse qui se répercute sur le prix de vente, soit un différentiel de 6 %. 

Aucun immeuble en bois de grande hauteur. Les promoteurs manquent aussi de références concernant la construction d’immeubles de grande hauteur d’où leur réticence à se lancer dans ces opérations. La plupart des résidences construites en bois sont en effet de petite dimension comptant trois ou quatre étages au maximum. La réalisation d’immeubles de grande taille est pourtant indispensable à l’heure où les élus cherchent à densifier l’habitat pour limiter la consommation de foncier dans les villes.

Cet immeuble réalisé par Bouygues Immobilier proposera au total 146 appartements.

Construire des immeubles bois de 18 étages. Mais la donne devrait changer ! Plusieurs concours d’immeubles de grande hauteur ont été lancés dans le cadre de l’opération « Des immeubles à vivre bois », initiée par l’association Adivbois, pour que les promoteurs se familiarisent avec ce matériau. Bouygues construit actuellement Sensations, un programme de 146 logements, composé de trois immeubles en bois comptant de 8 à 11 étages à Strasbourg. Une opération qui sera livrée au 1er trimestre 2019. Hormis le socle, l’intégralité de l’opération sera fabriquée en bois : les planchers, la façade et le noyau central accueillant la cage d’ascenseur. Kaufman & Broad a été quant à lui sélectionné pour bâtir la Tour Silva à Bordeaux qui accueillera sur 18 étages près de 200 logements, 3.500 m² de bureaux sans oublier des commerces.

Les avantages de la construction bois

Construire plus vite. Si les promoteurs sont en phase d’apprentissage, tous reconnaissent les vertus du bois. La préfabrication des éléments en atelier permet un gain de temps important. La construction d’un immeuble de 40 logements s’échelonne sur 12 mois contre 18 en moyenne pour son homologue en béton. Un gain qui réduit les intérêts intercalaires que doit verser l’acquéreur d’un logement neuf à chaque déblocage de ses fonds selon l’avancement des travaux.

Les délais de réalisation plus courts qu'une construction traditionnelle en béton permettent de diminuer les frais financiers que doivent payer les clients.

Silence on travaille. La réduction des nuisances du chantier pour les riverains plaide aussi pour le développement du bois. « Dans un chantier bois, il y a six fois moins de camions en circulation car les modules de façades intégrant la structure et les fenêtres arrivent directement sur le site », explique Oriane Lafargue, directrice du développement chez REI, promoteur installé à Montreuil (93), spécialisé dans la construction bois depuis 2009. Un argument de taille qui peut diminuer le nombre de recours intentés par les riverains lors du lancement des programmes immobiliers.

Economie d’énergie au programme. Autre atout du bois : la sensation de bien-être ressentie par les acquéreurs. « Selon les études que nous réalisons six mois après la livraison de nos résidences, nos clients apprécient le confort intérieur », observe Oriane Lafargue qui souhaite d’ailleurs mener une étude approfondie pour mesurer et analyser cette perception. « Les acquéreurs ont aussi déclaré qu’ils chauffaient peu dans leur appartement, leur logement étant bien isolé avec le bois. »

La nouvelle image du bois

Le bois a la cote. Si les acquéreurs qui ont goûté au bois semblent satisfaits, reste à convaincre les futurs acheteurs. Un objectif qui ne devrait pas être insurmontable car son image a changé depuis quelques années. « Ce matériau évoque la solidité, le bien-être, l’écologie et rassure », détaille Florence Hauvette-Schaetzle, directrice Grande région Est Bouygues immobilier qui s’appuie sur les études réalisées auprès de prospects. Une analyse partagée par Oriane Lafargue : « Lors de la commercialisation de nos opérations, nous n’avons plus de questions concernant la tenue au feu du bois ou l’isolation acoustique. Il n’y a plus de frein à l’achat ! »

La construction des immeubles en bois permet de réduire les nuisances consécutives au chantier car les éléments de la façade préfabriqués en usine sont assemblés sur le site.

L’aspect du bois scruté. Les particuliers se montrent en revanche sensibles à l’aspect extérieur des immeubles dotés d’une façade recouverte de bois. « Le bois est un matériau vivant qui change d’aspect et de couleur avec le temps mais il ne se dégrade pas », raconte Thierry Verninas. Le promoteur peut également mixer les matériaux en façade pour préserver le bois. « Quand on regarde les constructions en bois réalisées à l’étranger, on s’aperçoit que très peu ont des façades apparentes en bois », observe Florence Hauvette-Schaetzle. « On peut très bien utiliser du bois et du métal comme ce que nous ferons dans notre programme de Strasbourg. » L’emploi du bois en façade doit être étudié selon l’exposition de l’immeuble. Le bois sera évité sur une paroi exposée aux intempéries. Un revêtement en ardoise artificielle, en zinc ou en tuile terre cuite sera utilisé. Le bois pourra être en revanche largement employé à l’intérieur des loggias.
*Les COV sont des composants organiques volatils toxiques dégagés notamment par l’utilisation de produits d’entretien, les meubles neufs, les peintures. 

Les immeubles peuvent arborer des façades mariant revêtement bois et zinc.

Un appartement plus confortable
Un immeuble en bois ne rime pas forcément avec parquet et poutres apparentes. Bien au contraire ! Des matériaux traditionnels comme le carrelage seront choisis comme revêtement de sol. Certains promoteurs proposent à leurs clients en option un plafond en bois apparent pour les appartements aménagés en duplex. Des meubles fabriqués grâce aux chutes de bois sont aussi mis en vente par les promoteurs.
Ecologie au programme. Plus que l’aménagement intérieur, les promoteurs s’intéressent surtout au confort tout en s’inscrivant dans une démarche écologique à l’image de Bouygues Immobilier qui réalise les immeubles Sensations  à Strasbourg : « Dans les appartements, nous poserons des plaques de plâtre absorbant les COV*, des revêtements de sol issus de matériaux écologiques et recyclés », détaille Philippe Michel, directeur technique Grande Région Est Bouygues Immobilier qui souhaite également améliorer la qualité de l’air intérieur. Le chauffage sera par ailleurs assuré par la géothermie (chaleur récupérée dans la nappe phréatique) qui alimentera un plancher chauffant. Ce dernier pouvant également rafraîchir l’appartement l’été. REI Habitat, promoteur spécialisé dans le bois, compte quant à lui utiliser prochainement des matériaux biosourcés pour notamment isoler ses constructions et s’approvisionner le plus souvent en essences françaises. Un moyen de réduire les émissions de CO2 générées par le transport routier tout en favorisant l’emploi local.

Réalisé à Bordeaux, cette opération de Kaufman & Broad accueillera près de 200 logements.

Avis d’expert
Oriane Lafargue est directrice du développement et de l’innovation chez REI Habitat, un promoteur spécialisé dans la construction bois, installé à Montreuil depuis 2009.

Immoneuf : Pourquoi votre société s’est-elle lancée dans la construction bois ?
Oriane Lafargue : C’est notre dirigeant Paul Jarquin qui a souhaité lutter contre le réchauffement climatique en utilisant le bois dans la construction, un secteur qui émet beaucoup de CO2. Et depuis notre création, nous avons livré 200 logements en Seine-Saint-Denis.

Contrairement aux promoteurs, vous parvenez à vendre vos programmes au prix du marché. Comment faites-vous ?
On ne conçoit pas un immeuble bois de la même façon qu’un immeuble en béton. Nos ingénieurs bois accompagnent les architectes lors de la conception de nos résidences. Et nous intégrons en amont du projet les charpentiers qui créeront et monteront les différents modules en bois afin d’avoir des prix compétitifs.

Quelle est l’attitude des élus concernant la construction d’immeubles en bois sur leur commune ?
Les élus sont de plus en plus ouverts aux immeubles en bois. Depuis la COP 21, la prise de conscience est plus forte. Il existe chez eux une volonté forte de trouver des solutions pour préserver l’environnement.

Le bois peut être posé dans les loggias afin de le préserver des intempéries. Ce matériau naturel changeant de couleur au fil des années.

Bois : les attentes fortes des Français
Quelle est l’image du bois dans le logement ? Quelles sont les attentes des Français ? Marie-Cécile Pinson, chef de projet design chez Gingko 21, nous dévoile les résultats de son étude, menée en juin 2016 auprès de 1.500 personnes.

Immoneuf
 : Quelles sont les attentes des personnes interrogées concernant l’utilisation du bois dans la construction de logements ?
Marie-Cécile Pinson :
Elles veulent que le bois contribue au design de leur logement et attendent plus de confort concernant notamment l’isolation acoustique. Elles souhaitent également que ce matériau facilite la modularité de leur habitat. Elles désirent aussi une relation très forte entre l’extérieur et l’intérieur de leur logement. Ce qui nécessite la création de grandes baies vitrées pour diffuser la lumière.
Quels sont les freins du logement en bois ?
C’est l’entretien. Si les immeubles sont dotés de façades apparentes en bois, il faudra prévoir un entretien avec une entreprise. Il est nécessaire d’anticiper cette prestation.
Les Français sont-ils prêts à acheter un logement construit en bois ?
Selon l’étude, 16 % des personnes ont déclaré qu’elles étaient prêtes à le faire.
C’est faible ?
Non, c’est un chiffre énorme, d’autant plus que la filière bois n’est pas connue ! Car les Français n’ont pas de point de repère pour comparer les logements en bois avec les autres modes constructifs. Un tiers estime ainsi que construire en bois est plus cher que les autres matériaux, un tiers pense que les coûts sont similaires et le dernier tiers juge que c’est moins cher !
Comment améliorer leur connaissance de la construction bois ?
En augmentant l’offre de logements en bois. Plus le nombre de réalisations augmentera, plus les Français se familiariseront avec ce matériau. Il y aura de l’appétence pour ces logements à condition de ne pas décevoir les acquéreurs. Car leurs attentes sont très fortes. Le bois est synonyme de beauté, de chaleur. Les logements livrés devront être à la hauteur.
Que faudra-t-il faire selon vous ?
Il ne faudra pas se contenter de réaliser un immeuble avec une façade apparente en bois ! Les appartements devront être conçus avec un designer. Ce professionnel optimisera les pièces, veillera à la bonne luminosité du logement et à l’utilisation de produits de qualité que ce soit pour les prises électriques ou les radiateurs. Le recours à ce professionnel doit être démocratisé et non plus réservé à ceux qui en ont les moyens. 

 

Quelques immeubles bois en photos :

Publié par
© immoneuf.com - 26 janv. 2018

A lire également