IMMONEUF - de Particulier à Particulier
Immobilier neuf,
partout en France

Immobilier neuf : la demande augmente !

Les promoteurs observent une hausse de la demande de nouveaux logements selon une enquête de l'Insee. Les acquéreurs mobilisent davantage de moyens financiers pour concrétiser leur projet immobilier.

Le printemps 2018 marque un regain d’activité pour le marché de l'immobilier neuf. Les candidats à la résidence principale comme à l’investissement locatif sont même très motivés. « En avril 2018, les promoteurs sont plus nombreux qu’en janvier à estimer que la demande en logements est forte » explique l’enquête de conjoncture que l’Insee réalise tous les trois mois auprès de ces professionnels. « Le solde d’opinion correspondant rebondit et repasse légèrement au-dessus de sa moyenne de longue période » précise l'étude.

Moins de logements invendus. L’enquête de l’Insee note que le solde d’opinion des promoteurs sur les logements destinés à la vente « est stable au-dessus de sa moyenne alors que celui sur les logements destinés à la location augmente à nouveau tout en restant sous son niveau moyen ». Autre signe de bonne santé du marché : « les promoteurs sont plus nombreux qu’en janvier 2018 à signaler une diminution de leur stock de logements invendus. Le solde correspondant repasse au-dessous de sa moyenne de longue période. » Bref, le neuf se vend bien. Les résultats de certains promoteurs le confirment. Chez Nexity, les ventes progressent de 3% au premier trimestre 2018 par rapport à la même période de 2017, une hausse qui passe à 8% chez Cogedim et à 9% chez Icade

Crédit bon marché. L’activité est soutenue par des taux immobiliers particulièrement bon marché. Pour les crédits sur vingt ans, par exemple, la moyenne brute hors assurances se situe à 1,70% au 26 avril 2018. En novembre 2016, époque du record absolu à la baisse, cette même moyenne pour cette même durée s’établissait à 1,55%. Et actuellement, les emprunteurs qui présentent un bon dossier et qui font jouer la concurrence entre les banques peuvent emprunter à partir de 1,20% bruts hors assurance sur vingt ans selon les courtiers en prêts immobiliers.

Coups de pouce efficaces. Les aides financières constituent de puissantes incitations. Le PTZ continue de soutenir les primo-accédants. En 2018, ce crédit gratuit compte pour 40% du projet sur les marché tendus (grandes agglomérations, Ile-de-France, soit les zones Abis, A et B1 du dispositif), là où se situe plus de 90% de l’offre des promoteurs. Dans ces même secteurs, les accédants à la propriété peuvent aussi profiter, sous conditions, de logement en TVA réduite ou à prix maîtrisés. Les investisseurs, quant à eux, bénéficient toujours de de l’avantage fiscal Pinel, une réduction d’impôts qui peut aller jusqu’à 63.000 € sur douze ans.

Un mètre carré en hausse. Selon l’enquête de l’Insee, « les promoteurs sont plus nombreux qu’en janvier à indiquer une hausse du prix moyen de leurs logements ». Ils doivent composer avec des terrains plus chers, une réglementation complexe, de nombreux recours contre les permis de construire et une augmentation des prix des matériaux selon une note de l’Insee du 12 avril 2018. Les professionnels s’efforcent de contenir ces tensions. Les prix progressent de 1,8% en 2017 après une hausse de 2,5% en 2016 selon la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI).

Les acquéreurs s’adaptent. Les professionnels interrogés par l’Insee constatent une hausse de l’apport personnel des acquéreurs. « Les promoteurs sont presque aussi nombreux qu’en janvier à indiquer que les moyens de financement consacrés aux achats de logements neufs augmenteront au cours du prochain trimestre » signale l’étude. Et la durée des prêts s’allonge de deux mois entre janvier et mars 2018 après une progression de cinq mois en 2017 d’après l’Observatoire du financement Crédit Logement CSA. Bref, l’envie d’acheter ou d’investir est manifestement plus forte que la hausse des prix.

Succès pour le salon du neuf
Organisé fin mars 2018 à Paris, le salon de l’immobilier neuf a connu une vraie réussite. Plus de 12.000 particuliers se sont rendu sur cet évènement qui rassemblait pendant trois jours une cinquantaine de promoteurs, établissements financiers et autres conseils en investissement. Les exposants ont engrangé des centaines de contacts, nombre d’entre eux ont conclu des contrats de réservation sur leurs stands, tandis que les conférences d’information grand public ont fait le plein de participants. Il a même fallu rajouter des chaises ! Le dimanche 25 mars, une heure avant la fermeture du salon, des dizaines de particuliers faisaient la queue devant les stands des promoteurs.

Publié par
© immoneuf.com - 4 juin 2018

A lire également