Immobilier neuf : première pierre pour le projet Nogent-Baltard

C’est le futur visage de Nogent-sur-Marne qui se dévoile avec la récente mise en chantier du projet urbain Nogent-Baltard. Opération d’envergure, elle devrait redonner vie à un quartier au fort potentiel idéalement situé et très bien desservi.

Situé aux portes de la capitale, entre le bois de Vincennes et la Marne, en liaison directe avec les grands pôles économiques parisiens, le quartier Baltard accueillera au troisième trimestre 2018, un tout nouvel ensemble urbain composé de bureaux, logements en accession et sociaux, commerces, services, ateliers RATP et un grand parking public-privé. Un programme, en majeure partie porté par le groupe Eiffage Immobilier, qui s’inscrit dans la logique des nouvelles gares du Grand Paris Express. Le promoteur vient symboliquement d’en poser la première pierre en présence du maire de la commune Jacques J.P Martin.

Une vaste opération en cœur de ville. Lancé en 2008, ce projet figure dans l’ambitieux programme de rénovation et modernisation du centre urbain de Nogent-sur-Marne et de sa gare RER, pour en faire un pôle économique dynamique et un quartier résidentiel attractif. Opération complexe, initiée dans la perspective de contribuer à un rééquilibrage Est-Ouest, elle fait aussi montre, selon Philippe Plaza, directeur général d’Eiffage Immobilier, de la capacité du groupe à mener des opérations techniquement délicates en zone dense et en relation directe avec les acteurs locaux.

Dessiner la ville de demain. « Si l’opération vise avant tout à requalifier et renouveler l’esthétique de cette entrée de ville, elle doit aussi contribuer à modeler la métropole de demain avec emplois et logements, souligne Jacques JP Martin. L’objectif est de désenclaver le Pavillon Baltard, de constituer un havre résidentiel tout en réglant les problèmes de stationnement propres à cette partie de la ville et en stimulant l’économie locale », détaille le professionnel. Plusieurs centaines d’emplois devraient donc être créés, en plus des nombreux commerces.

Une offre diversifiée. Les 142 logements, quant à eux, proposeront aux habitants un cadre de vie idéal et apaisé dans un quartier dynamisé par la présence de commerces et l’accès simplifié aux transports. Les trois immeubles de logements seront équipés d’un jardin suspendu et certains appartements proposeront des balcons, terrasses ou jardins. « Un soin tout particulier a été apporté à la réalisation et à la qualité des matériaux utilisés, grâce à la participation de l’architecte Jean-Paul Viguier », souligne Philippe Plaza.

Le projet en détail
- 7.400 m² de bureaux répartis en trois immeubles indépendants
- 142 logements sur trois immeubles dont 102 en accession et 40 sociaux
- 1.150 m² de commerces en rez-de-chaussée
- 1 crèche de 450 m²
- 600 places de parking dont 291 publiques, 153 pour les bureaux et 156 pour les logements
- 1.900 m² d’ateliers pour la RATP en sous-sol, réservés aux activités techniques liées au fonctionnement de la ligne A du RER

Publié par -