IMMONEUF - de Particulier à Particulier
Immobilier neuf,
partout en France

Comment le numérique changera l'immobilier neuf

Acheter son logement neuf sera plus facile grâce au numérique. Les promoteurs vous permettront de visualiser votre appartement, vos prestations et de modifier l'agencement intérieur.

Conception numérique de la résidence, plan d’immeuble en trois dimensions, visite virtuelle d’un appartement… La promotion immobilière est entrée de plain-pied dans le numérique ! La digitalisation impacte en effet progressivement tous les maillons de la chaîne du logement neuf. Comment ça marche ? Quelles sont les innovations les plus bluffantes ? Quels sont les avantages pour les particuliers ? Immoneuf vous répond !

L'essentiel du dossier
- Mieux visualiser son logement
- Personnaliser ses prestations
- Mieux suivre le déroulement du chantier
- Réduire le prix de vente des logements

Avec le numérique, les acquéreurs peuvent se projeter plus facilement dans leur futur logement.

Visualiser son logement neuf en trois dimensions

Immergé dans son quartier. Le numérique a changé la commercialisation des logements neufs ! Les promoteurs sont de plus en plus nombreux à proposer pour certaines de leurs opérations des films en trois dimensions dévoilant l’insertion de la résidence dans son environnement, détaillant l’architecture de l’immeuble sous toutes les coutures. Dans son programme Vogue, composé de logements et de bureaux à Meudon (Hauts-de-Seine), Bouygues Immobilier a présenté les sites remarquables situés à deux pas de sa résidence comme le parc de l’île Seguin, l’île Saint-Germain. Les transports en commun, les temps de parcours pour relier Paris et le pôle d’emplois de La Défense défilent au gré des images. Dans certains programmes du promoteur, le client peut visualiser la localisation de son appartement à l’étage, son accessibilité par rapport au positionnement de l’ascenseur. Le professionnel a également testé la visite immersive d’appartements. En téléchargeant une application sur son smartphone, le client visite en trois dimensions quelques logements, déclinés du trois au cinq pièces. « Les particuliers ont bien souvent des idées préconçues », note Julie de Roujoux, directrice régionale Ile-de-France Nord chez Bouygues Immobilier. « Ils pensent que les logements neufs sont toujours petits. Cet outil leur montre qu’ils sont fonctionnels et très lumineux. Ils se projettent mieux dans leur futur appartement. » Une analyse confirmée par Diego Harari, directeur du développement durable et de l’innovation chez Vinci Immobilier qui a testé avec succès la commercialisation de programmes dans le sud-est de la France avec ces films 3 D. Utilisée dans les bulles de vente du promoteur, cette présentation originale a été appréciée des clients. « Le bilan est très positif, analyse le dirigeant. La commercialisation des programmes a été réussie. Nos délais de vente ont été plus rapides. »

Les technologies numériques permettent au futur acquéreur d'apprécier l'environnement de sa résidence.

Evaluer ses consommations d’énergie. Outre une meilleure visualisation de leur futur appartement, les promoteurs proposent à leurs clients de nouveaux services. Dans certains de ses programmes, Vinci Immobilier met à leur disposition une application leur permettant de calculer précisément leurs consommations énergétiques (chauffage, eau chaude) et leurs charges de copropriété. « C’est un point important pour nos primo-accédants, rappelle Diégo Harari. Ils veulent savoir combien ils paieront chaque mois. C’est une question récurrente. » Les acquéreurs peuvent utiliser cette application gratuite pendant les trois années suivant la livraison de leur logement. Ils pourront comparer leurs consommations énergétiques réelles aux estimations. Des conseils leur seront également donnés pour diminuer leur consommation énergétique.

Primméa, conçue par Vinci Construction France, est la première gamme de logements ayant bénéficié de la maquette numérique. Une innovation qui contribue entre autres à la baisse du prix de vente des logements.

Suivre la construction de son appartement en temps réel

Etre plus proche de ses clients. Ce service novateur illustre bien la nouvelle priorité des promoteurs : nouer une relation plus qualitative avec leurs clients. Cette dernière étant des plus limitée comme le reconnaissent les professionnels, la relation avec l’acquéreur se réduit le plus souvent aux courriers l’informant de la signature de l’acte authentique chez le notaire et aux appels de fonds qu’il doit payer ! Vinci Immobilier lancera un extranet dédié aux acquéreurs qui les informera du déroulement du chantier. Outre des photos de l’avancement des travaux, ils pourront poser des questions à un interlocuteur dédié. « La communication pendant le chantier n’était pas jugée satisfaisante, reconnaît Diego Harari. Le numérique nous permettra désormais d’informer nos clients plus vite. En les impliquant, ils sont plus enclins à comprendre les problèmes qui peuvent perturber le déroulement du chantier. Nos acquéreurs veulent tout savoir en temps réel. Cette exigence d’information est l’une des conséquences de la digitalisation qui n’existait pas il y a 10 ans. » Cet extranet leur facilitera également le choix des prestations. Les futurs propriétaires visualiseront le parquet, le carrelage et les équipements sanitaires de leur salle de bains dans leur appartement, une vision plus conforme à la réalité. Même si les promoteurs ont ouvert des showrooms où sont aménagées des cuisines, salles de bains avec différents revêtements sols et muraux.

Son logement neuf presque sur mesure

Un logement proche du sur-mesure. Mais certains acteurs entendent aller encore plus loin ! Leur objectif ? Permettre au client de personnaliser son logement, une voie qu’explorent Vinci Construction France et Altarea Cogedim. « Nous voulons que notre client puisse configurer son appartement comme il le souhaite », explique Chrystèle Marchand-Bacchetta, directrice générale adjointe de Cogedim Vente. « Il doit pouvoir visualiser et choisir ses prestations, sa décoration mais aussi, à terme, juger de l’effet de travaux modificatifs comme le déplacement d’une cloison par exemple. Le client veut avoir un appartement sur mesure. C’est ce qu’il attend d’un logement neuf ! ». Une démarche également adoptée par Nexity avec son configurateur qui permet à ses acquéreurs de choisir et visualiser ses possibilités d'aménagement sur son plan numérisé.

 

Le numérique permet aux acquéreurs de mieux appréhender les volumes offerts par les logements neufs et de visualiser les perspectives dont ils pourront profiter.

 

 

Pour proposer cet habitat plus personnalisé, les promoteurs comptent s’appuyer également sur le BIM (Building information model), appelé aussi maquette numérique. Cette dernière, alimentée par une gigantesque base de données recensant les plans de la résidence, les différents composants utilisés pour les portes, les appareils de chauffage,  permet aux promoteurs de concevoir en 3 D la résidence avant d’effectuer les travaux. Les modifications apportées par le client seraient ainsi incluses dès la conception de l’opération. Ce qui n’occasionnerait aucune dépense supplémentaire pour l’acquéreur. Car, aussi paradoxal que cela puisse paraître, modifier actuellement l’emplacement d’une prise électrique coûte de l’argent car la conception comme la construction des résidences n’offrent, pour le moment, que très peu de souplesse !

Chez Cogedim, les acquéreurs disposeront bientôt d'un « dossier numérique » sécurisé on-line regroupant l’ensemble des documents inhérents à son acquisition (la notice descriptive de son contrat, la documentation concernant sa résidence, le plan de son logement…) avec un contact permanent avec son interlocuteur au sein d’un espace privé.

 

Avis d’expert

Philippe Robart est directeur innovation et nouvelles technologies de Vinci Construction France.

Philippe Robart est directeur ingénierie et innovation chez Vinci Construction France.

Immoneuf : La gamme de logements Primméa a bénéficié des nouvelles technologies ?
Philippe Robart : Oui. L’utilisation du numérique s’inscrit dans le programme national Primméa, une gamme de logements dédiée aux primo-accédants. La maquette numérique nous permet de faire le chantier virtuellement avant de réaliser les travaux. Les problèmes sont ainsi détectés en amont, réduisant les pertes de temps et éradiquant la non-qualité dans le secteur de la construction. Nous avons également décortiqué toute la filière pour baisser nos prix de revient. Que ce soit le foncier, l’architecture des immeubles que nous avons optimisée ou la commercialisation de nos programmes. Notre gamme de logements Primméa est vendue 20 % moins cher que le marché.
Quel gain peut-on attendre de l’utilisation du numérique ?

Entre les études de conception d’une résidence, le dépôt du permis de construire et les travaux, il faut compter actuellement en moyenne dix-huit mois, un délai qui devrait être réduit, à terme, à un an.
Et en termes de coûts ?

Nous ne disposons pas assez d’éléments pour avancer un chiffre précis. Mais les prix de vente diminueront forcément car notre prix de revient baissera. Avec la maquette numérique, nous optimiserons le déroulement du chantier, réduisant ainsi le poste main-d’œuvre qui représente 50 % du coût de construction.
Quels sont vos axes de travail ?

Nous voulons que l’acheteur soit plus partie prenante dans l’acte d’achat. Il doit avoir la possibilité de configurer son logement, que ce soit son parquet, les meubles de sa salle de bains. Il doit également pouvoir supprimer s’il le souhaite une prise électrique sans que cette modification ne lui coûte d’argent.
Quand est-ce que ce sera possible ?

D’ici 2 à 5 ans car nous ne sommes pas les seuls concernés. Mais le grand enjeu de ces prochaines années, c’est la transition écologique !
C’est-à-dire ?

Ces technologies numériques doivent améliorer la performance durable des constructions. Nous devons définir dès le départ la performance énergétique que nous voulons atteindre. La maquette numérique doit, idéalement, nous aider à l’améliorer à chacune des étapes du projet. Autre atout : plus nous utiliserons des outils de conception pointus, plus nous serons précis. Car nous livrerons la quantité de matériaux dont nous avons besoin, limitant les déchets sur le chantier et l’utilisation des ressources naturelles. Nos constructions seront par conséquent plus vertueuses.



Avis d’expert

Chrystèle Marchand-Bacchetta, directrice générale adjointe de Cogedim Vente.

Chrystèle Marchand-Bacchetta, directrice générale adjointe de Cogedim Vente, nous explique les enjeux du numérique.

Immoneuf : Que changera le numérique pour vos clients ?
Chrystèle Marchand-Bacchetta : Les nouvelles technologies nous aideront à expliquer à nos clients ce qu’est la vente en état futur d’achèvement (Véfa). Ce qui n’est pas toujours facile à appréhender car nous vendons un bien qui n’existe pas au moment de la transaction ! La visite virtuelle d’appartements, déjà opérationnelle et bientôt systématisée, permettra à l’acquéreur de visualiser son futur logement. Avec le numérique, d’ici deux ans, le client doit également pouvoir personnaliser son logement et le modifier par des travaux si nécessaire. Actuellement, il lui est impossible de configurer son appartement alors qu’il peut le faire pour sa voiture ! L’acquéreur Cogedim disposera également d’un « dossier numérique » sécurisé on-line regroupant l’ensemble des documents inhérents à son acquisition (la notice descriptive de son contrat, la documentation concernant sa résidence, le plan de son logement…) avec un contact permanent avec son interlocuteur au sein d’un espace privé.
Quel est l’enjeu du numérique ?

Nous devons créer une véritable relation entre le client et notre marque. Dans le monde actuel, le consommateur fera la différence entre le promoteur qui fait partie de sa vie en lui proposant différents services via le numérique et le professionnel qui se contentera de lui livrer son logement. Ce qui nous permettra de fidéliser nos clients ! Un cadre supérieur qui achète chez nous sa résidence principale peut très bien envisager un investissement locatif. Le deuxième achat représente 10 % de nos ventes. Nous sommes persuadés qu’il existe un potentiel de développement.
La promotion immobilière vit-elle une révolution avec l’arrivée du numérique ?

Le cycle de vie d’un logement est très long : entre l’acquisition d’un terrain et la livraison du bien, il peut s’écouler plusieurs années ! C’est pourquoi je parlerai plutôt d’une évolution. Mais les attentes des consommateurs sont fortes et nous nous donnons les moyens d’y répondre le plus vite et du mieux possible.

Publié par
© immoneuf.com - 12 févr. 2020

A lire également