À Montpellier, le quartier Nouveau Saint-Roch accueille un projet d’envergure

Après un coup d'arrêt au printemps 2020 dû à la crise sanitaire, les travaux de ce programme mixte réunissant logements, bureaux et commerces ont repris. Coup de projecteur sur un projet ambitieux à l’architecture singulière.

Idéalement située en cœur de ville, à deux pas de la place de la Comédie et du centre historique, la ZAC Nouveau Saint-Roch est un programme de renouvellement urbain initié sur d’anciennes friches ferroviaires. Pièce maîtresse de la stratégie urbaine de Montpellier, ces 15 hectares accueilleront à terme un pôle d’échanges multimodal, 1300 logements, 30 000 m² dédiés aux activités tertiaires et commerciales, un parking de 800 places, ainsi que deux hôtels. Un parc d’un peu plus d’un hectare reliera également, à terme, un tissu d’habitats existants, des infrastructures et un quartier contemporain.

Un bâtiment culminant à 50 mètres. C'est ici que Vinci Immobilier et Sogeprom-Pragma réalisent Higher Roch, un programme mixte réunissant logements, commerces et bureaux qui, par sa hauteur (16 étages) et son architecture recherchée, est appelé à devenir l’étendard de ce nouveau quartier. Posées sur un socle orthogonal lisse dédié aux commerces et aux boutiques, les reliant ainsi aux activités de la ville, les lignes de la tour « ondulent » jusqu’à l’attique, dans une succession de terrasses suspendues. Les premiers étages de la résidence accueillent « Les Urbains » : des appartements qui s’agrémentent de beaux balcons et se situent aux premières loges du quartier, en prise directe avec le parc René Dumont et les nouveaux commerces. Plus haut, « Les Lumineux » s’enrichissent de baies vitrées simples, doubles ou triples vantaux. Dessinés pour célébrer la forme urbaine d'un art de vivre au grand air, ils disposent de terrasses aux surfaces généreuses, protégées du soleil et des regards par le jeu de voiles d’ombrage. Enfin, le sommet du Higher Roch accueille un penthouse aux prestations exceptionnelles : terrasse panoramique de 110 m² déployant un point de vue à 360° sur Montpellier et jusqu’à la mer, il s'enrichit d'expositions multiples, d'une double hauteur partielle de 5 m dans le séjour, ou encore d'une verrière, agissant comme un puit de lumière alimentant le séjour cathédrale en lumière naturelle.

Des prestations soignées. Le choix des matériaux et des équipements agrémentant les logements est en cohérence avec l’image véhiculée par cette réalisation à l’architecture hors normes. Ainsi, chaque appartement est connectable. Toutes les menuiseries sont en aluminium. Des volets roulants électriques équipent chaque ouvertures. La climatisation tempère les grosses chaleurs de l'été dans les appartements de 3 et 4 pièces. Tous les logements bénéficient de placards équipés d'une façade miroir, d’un miroir connecté, d’une robinetterie design et de w.-c. suspendus. La vidéosurveillance sécurise le sous-sol, les portes des garages sont motorisées, et les habitants pourront compter, au quotidien, sur les services d’une e-conciergerie. Quelques exemples d'aménagements : celliers, buanderie, dressing dans les 4 pièces, chambre parentale avec salle d’eau, grands séjours cuisine jusqu’à 51 m² …

Le développement durable au cœur du projet. Si Higher Roch s’attache à parfaire les choses jusque dans les moindres détails, l’immeuble s’inscrit également dans la volonté de peser le moins lourd possible au niveau environnemental. En résultent des performances énergétiques de 15 % supérieures aux normes habituelles, allant au-delà des exigences définies dans la réglementation RT 2012 avec un objectif de 42,5 WhEP/m².  À l’optimisation de la consommation énergétique s’associent un excellent confort acoustique et un bon niveau de confort thermique en été. Au final, les performances énergétiques, consommation et enveloppe, seront d’un niveau équivalent à une classification E1 au sein du au label E+C.

Objectif : quartier vert. « La ville durable, souhaitée par tous, exige une conception élargie des espaces verts et des espaces publics », souligne l'architecte-urbaniste Paul Chemetov. « En suivant la leçon des compositions classiques, il nous semble qu’une grande percée de jardins et d’eau, qui irait de la rue du Grand Saint-Jean jusqu’au-delà du pont de Leyris, prendrait la mesure des nouvelles échelles du quartier et de la ville. Elle deviendrait la raison commune des trois éléments majeurs du projet : la gare et sa nouvelle place, le parc, le grand équipement commercial de centre-ville, dominé par Higher Roch, véritable tour-signal ». La création du Parc urbain René Dumont, poumon vert de ce projet, a été confiée au paysagiste Michel Desvigne, qui a imaginé une pelouse de 6 000 m² bordée par de très grands arbres. « Ils démultiplieront ainsi les points de vue sur la ville à proximité immédiate du centre-ville et de la gare, souligne-t-il. Dans le même temps, la pelouse dévoilera des espaces de repos, de contemplation, de promenade et de jeux. »

La phase de livraison des différents lots du programme se répartira entre le dernier trimestre 2021 pour les bureaux et commerces et le premier trimestre 2022 pour les logements. Le prix des appartements s’échelonnera entre 125 000 € (prix de départ pour un studio de 20,74 m² avec balcon de 9,05 m²) et 494 000 € pour un 4 pièces de 90,51 m² avec terrasse de 67,78 m² (prix en TVA 20%, incluant le stationnement). Plus d’informations : vinci-immobilier.com ou sogeprom.fr/pragma

Publié par -