Innovation : lancement du premier laboratoire bas carbone dans le secteur de la construction

D’après les informations du Ministère de la Transition Écologique, le secteur du bâtiment représenterait 44 % de l’énergie consommée en France et émettrait plus de 123 millions de tonnes de CO2. Si l’on veut agir efficacement contre le réchauffement climatique, la question de la performance énergétique et de l'utilisation de matériaux naturels dans la construction est donc centrale.

Le Monterosso, à Colombes

Fort de ce constat, un bâtisseur-promoteur spécialisé dans la construction en pierre de taille a décidé d’agir en créant le premier laboratoire bas carbone dans le secteur de la construction. Un projet ambitieux, porté par Marc Verrecchia, président fondateur du Groupe éponyme et dirigé par Julien Narayanin, directeur général adjoint Île-de-France vient de voir le jour. « Plus les bâtisseurs prendront en compte l’impact carbone qu’ils ont, plus nous pourrons aller vers une ville que nous serons fiers de transmettre à nos enfants : une ville apaisée, écoresponsable et offrant une qualité de vie sans précédent » explique Marc Verrecchia.

Deux entités au service de demain. « Nous souhaitons que l’écoconstruction soit plus présente dans nos villes, pour un habitat plus respectueux et pour un confort de vie optimal (…) » résume Julien Narayanin. Pour y parvenir, La Façonnerie — c’est le nom de ce laboratoire bas carbone — va permettre de déterminer comment positionner « le bon matériau au bon endroit » pour aller vers une construction plus vertueuse ; une suite logique pour ce promoteur spécialisé depuis 30 ans dans la construction en pierre de taille et qui souhaite renforcer son recours aux matériaux naturels. Une manière d’agir concrètement pour la préservation de la planète, tout en mettant à profit le raffinement architectural induit par l’utilisation d’un matériau noble tel que la pierre de taille. Le tout, bien sûr, sans jamais perdre de vue le confort des occupants et dans le respect des générations futures.

Un hub de scientifiques et d’experts. Afin de cerner les technologies les plus à même de répondre aux enjeux de la construction bas carbone et de mettre en lumière les alliances de matériaux les plus efficaces pour faire avancer la technique dans le respect du vivant, La Façonnerie rassemblera des experts Verrecchia, des experts extérieurs venants de bureaux d’études, des experts matières comme Franck Boutté, Tribu Énergie ou encore Terrell, ainsi que des scientifiques. Pierre supplémentaire apportée à l’édifice, une réflexion ouverte, en collaboration avec l’architecte Jean-Michel Wilmotte et l’urbaniste François Leclerc — rédacteur d’un récent rapport ouvrant à la création d’un dispositif Super Pinel — viendra enrichir ce travail collaboratif.

Au cœur du dispositif : un laboratoire en vie réelle. Afin de capturer les données qui seront analysées par les experts des bureaux de maîtrise d’ouvrage, des appartements-tests équipés de capteurs permettront de recueillir un flux d’informations brutes « en vie réelle » : ces logements, meublés et habités, généreront des informations sur la performance énergétique des matériaux mis en œuvre lors de leur construction, et mettront en lumière les vertus (ou l’inefficacité !) des choix opérés par le constructeur, et englobants des données in situ telles que le lieu d’implantation du bâtiment ou encore l’orientation des logements. Les propriétés isolantes de différents matériaux seront testées : la pierre de taille bien sûr, cœur de métier du promoteur, mais également la terre crue, le béton de chanvre ou encore la paille et le bois en plancher. Les données analysées seront mises à disposition du plus grand nombre, en open Data.

Un premier appartement-test. C’est la résidence Le Monterosso, située à Colombes (92), qui abritera le premier appartement-test. Par la suite, d'autres logements-tests viendront émailler le territoire français afin d’obtenir une vision représentative des différentes particularités relatives au climat et aux territoires. Les prestations offertes par cette résidence neuve dont les travaux sont en court seront fidèles au haut de gamme habituellement pratiqué par le promoteur. On trouvera bien sûr, de la pierre de taille massive porteuse en façade principale et, pour honorer son objectif de performance énergétique, une isolation maîtrisée, une production d’eau chaude et de chauffage par chaufferie collective, et au sein des différents logements, des radiateurs décoratifs avec thermostat d’ambiance ainsi qu'un afficheur permettant un contrôle en temps réel des consommations énergétiques. Situé au 133 avenue de Valmy, la résidence qui dispose encore de quelques appartements à vendre, sera livrée courant 2023. Pour plus d’informations : verrecchia.com 

Publié par -