La Grande Motte : béton et lignes douces

La ville à l’architecture singulière et avant-gardiste s’enrichit d’un nouvel ensemble immobilier à l’esthétique inspirée de ses célèbres pyramides. Au programme ? Une belle perméabilité entre intérieur et extérieur avec des cheminements doux, des terrasses végétalisées et un volet paysager poussé.

N’en déplaise à ses détracteurs, plus de 50 ans après sa création, La Grande Motte à définitivement gagné ses galons de ville avant-gardiste. Première station verte d’Europe et seul ensemble urbain de France labellisé « Patrimoine du XXe siècle », la célèbre station balnéaire de la côte languedocienne séduit touristes, architectes, designers et autres créatifs. La recette de son succès ? Avoir su maîtriser son développement en préservant son environnement vert et l’esthétique urbanistique de son héritage balladurien.    

Oasis de verdure. Destination phare de la côte méditerranéenne, la Grande Motte a fait de la qualité de vie une priorité. Dédiée aux déplacements doux et totalisant 70 % d’espaces verts, cette oasis de verdure mêle harmonieusement design et culture méridionale. En collaboration avec la mission d’aménagement des côtes occitanes, intitulée « Plan Littoral 21 », la municipalité entend bien poursuivre sur cette voie « en apportant des réponses durables aux nouveaux défis climatiques, économiques et démographiques ». Un environnement privilégié dans lequel Cogedim a naturellement décidé d’implanter sa future résidence, Cobá.

Entre tradition et modernité. Cobá, reprend le nom de l’une des plus impressionnantes cités antiques du Yucatan. « Un ensemble urbain à l’organisation parfaite et à la conception d’une surprenante modernité. » Le projet immobilier s’inscrit quant à lui dans le respect de l’héritage architectural de la ville mais aussi de son environnement naturel, tout en répondant aux attentes des populations actuelles et à venir. « Un projet d’exception qui participera du renouveau d’un quartier en mêlant habitat collectif, commerces et pôle médical », assure le promoteur.   

Belle adresse. Située Avenue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, dans le secteur boisé dit du Couchant, la résidence déploie ses lignes aux formes organiques sur un vaste terrain en angle de rue, à 400 mètres du bord de mer. Édifié sur une parcelle privée d’environ 10 400 m2, issue d’une partie du camping « Le Garden », l’ensemble immobilier est niché dans un environnement naturel entre canopée de pins méditerranéens et littoral préservé.  

Pyramidale. Rendant hommage aux pyramides construites dans les années 70, l’architecte Antoine Assus (Agence BPA Architecture) a imaginé un ensemble résidentiel dans lequel les extérieurs sont omniprésents et fonctionnels. Les quatre bâtiments, s’élevant du R+3 au R+8, arborent des façades en béton d’un blanc immaculé, dans le plus pur esprit grand-mottois. « Matériau exclusif des pyramides historiques de la ville, le béton assure une résistance à la corrosion en milieu marin en même temps qu’il permet la réalisation de formes singulières », fait valoir le professionnel.  

La part belle à la végétation. Toutes les réalisations arborent la même écriture architecturale, jouant sur une hauteur variée et constituant un ensemble cohérent. Les terrasses, toutes en courbes et végétalisées telles des jardins suspendus, font écho à la végétation environnante. Les quatre édifices seront reliés entre eux par des cheminements doux, délimités par de nombreuses haies paysagères, garantes de l’intimité autant que de la qualité environnementale du projet.

Surfaces généreuses. Les appartements du 2 au 5 pièces offrent tous de belles surfaces à vivre et évolutives. L’accent a été mis sur la perméabilité entre intérieur et extérieur. Côté mer, les appartements sont intégralement prolongés par de larges terrasses (dont une dizaine en attiques), tandis que côté nord, les balcons dominent la canopée et font face aux étangs. Les logements en dernier étage bénéficient de solariums ouvrant des perspectives à 360° au-dessus de la végétation vers la mer et les étangs alentour.

Quartier animé. Outre les écoles à proximité immédiate et les infrastructures culturelles et de loisirs à 15 minutes à pied, les futurs résidents profiteront de nombreux commerces en pied d’immeuble. Boulangerie, pharmacie, tabac-presse, coiffeur, boutiques ou restaurants sont parmi les services qui viendront occuper ces locaux commerciaux. A signaler également, la présence d’un pôle médical où exerceront médecins, infirmières et kinésithérapeutes.   

Plus d’infos sur le site www.cogedim.fr

-