Résidentiel : à Lyon, Confluence poursuit son essor

Fleuron des projets d’urbanisme de la ville, le quartier de La Confluence à Lyon poursuit son objectif : créer un équilibre et une perméabilité urbaine vers le Rhône en combinant économie, offre résidentielle mixte et enseignement… tout en répondant — cerise sur le gâteau ! – aux exigences de haute qualité environnementale.

La capitale des Gaules est une ville attrayante qui conjugue avec fluidité qualité de vie et attractivité économique. Aujourd’hui, si un Lyonnais sur deux n’est pas natif du département, c’est que cette séduisante active se réinvente en permanence grâce à de nombreux projets d’urbanisme qui font de cette ville au passé historique riche une cité moderne, à la fois fidèle à ses racines et tournée vers l’avenir.

Deux îlots pour demain. Situés le long des quais du Rhône, ce sont les îlots B1 et C1 Nord du quartier de La Confluence qui vont accueillir prochainement un tout nouveau projet pour la ville. Remportée par Nexity à l’issue d’une compétition réunissant quatre équipes, d’une surface totale de 33 000 m² de surface de plancher, cette offre ambitieuse réservera 19 000 m² au logement, 12 000 m² aux bâtiments accueillant des établissements d’enseignement supérieur et de formation, et 2000 m² (idéalement situés en rez-de-chaussée d’immeubles) aux activités commerciales et d’artisanat. Au total, 11 bâtiments seront édifiés sur cette zone qui offre une façade s’ouvrant généreusement sur le fleuve.

Des logements abordables et... de la hauteur ! Chacun des deux îlots comprendra un bâtiment de 16 étages, dédié au logement. Afin de parvenir à la mixité qui instaurera l’équilibre de l’ensemble, le projet, porté par l’architecte Baumschlager Eberlé et Nexity, organise intelligemment la répartition des logements en mélangeant les typologies et les différentes façons de devenir habitant des lieux.  Ainsi, 60 % des appartements seront des logements aidés et abordables (dont 35 % de logements locatifs sociaux et 25 % de logements à baux réels solidaires, avec une charge foncière minorée adaptée). Les 40 % restant seront des logements libres. 75 % d'entre eux seront destinés aux propriétaires occupants, avec un prix moyen plafonné inférieur de 15 % aux prix du marché. Et les 25 % restant — non plafonnés — seront réservés aux acquéreurs souhaitant investir.

Des exigences de qualité environnementale. Pour entrer en résonance avec la nouvelle Charte de Qualité de la Ville de Lyon, ce projet a été pensé afin de poursuivre des objectifs de construction bas carbone : il intègre ainsi des matériaux bio-sourcés, géo-sourcés, du béton bas carbone et favorise la production locale et le réemploi de matériaux déjà existants. Avec 6 bâtiments « performants » pour 4 exigés par le cahier des charges, Nexity se positionne au-delà des attendus. Afin de peser favorablement dans la balance du bien-être et de la santé des usagers et des occupants de ces futurs bâtiments, le taux de renouvellement de l’air intérieur sera de 0,5 vol/h : une mesure qui permettra de maintenir à un niveau acceptable les taux de gaz carbonique, de benzène ou encore de formaldéhyde, trois des principales substances polluantes influant sur la santé humaine. Enfin, les cœurs d’ilots apporteront fraicheur et biodiversité grâce à de nombreuses plantations, majoritairement effectuées en pleine terre.

Sobriété énergétique : on innove ! En introduisant un bâtiment de logement Essentiel, inédit au niveau national, le promoteur agit concrètement en faveur d’une ville post-carbone : ce concept architectural développé par Dietmar Eberlé repose sur une conception bioclimatique du bâtiment, permettant une régulation de la température intérieure et de la qualité de l’air au fil des saisons, le tout, sans climatisation ni chauffage. Les murs épais protègent des apports solaires et isolent le bâtiment, les murs intérieurs et les planchers stockent ou restituent les calories … Ces principes seront ici appliqués aux bâtiments de logement.

Une première en France. « En proposant de mettre en œuvre le principe de l’immeuble Essentiel pour un bâtiment de logements, le projet de Nexity /Baumschlager Eberlé porte une forte ambition en matière de réduction de la facture énergétique qui parvient à se conjuguer avec l’utilisation de matériaux biosourcés et un coût de construction abordable. Le lauréat renoue avec la pierre massive de Villebois et le bois de Bourgogne.», souligne Raphaël Michaud, adjoint au Maire de Lyon délégué à l’urbanisme, à l’habitat, au logement et à l’aménagement. Un projet à suivre, dont les travaux devraient s'achever dans le courant de l'année 2025. Renseignements : nexity.fr

Publié par -