Toulouse : une opération immobilière modulable

Première. L’écoquartier des Ramassiers à Saint-Martin-du-Touch va accueillir une résidence totalement innovante. Casual proposera 94 logements dont les futurs acquéreurs pourront modifier les façades. Explications.

Connaissez-vous le quartier de Saint-Martin-du-Touch à Toulouse ? Cet ancien village indépendant devenu une extension de la ville rose accueille depuis de nombreuses années l’écoquartier des Rammassiers, secteur en plein développement urbain. C’est dans ce cadre privilégié que va sortir de terre Casual, une résidence de 94 logements qui a pour ambition de casser les codes de la construction collective. Ce projet est une coréalisation de Sporting Promotion et Matéa Promotion en collaboration avec le cabinet d’architectes la Maison Edouard François.

Vent de liberté. « Casual répond à une démarche bien précise : permettre aux habitants et aux immeubles de retrouver une forme de liberté », explique en préambule l’architecte Edouard François. Non seulement les logements proposés sont atypiques et évolutifs, mais en plus les acquéreurs pourront personnaliser leurs façades. « Bref, nous avons fait en sorte de créer des habitats privatifs dans une opération collective », résume l’architecte.

Typologie mixte. Casual se distingue d’abord par sa large variété de logements : du T2 au T5, en passant par le T4 duplex. 55 logements sont en accession libre, 10 disponibles en location accession (PSLA) et le reste est réservé à la location sociale. Mais au-delà de la typologie, toutes les habitations se révèlent atypiques. Au programme : des maisons d’architecte sur le toit, des lofts traversants, des appartements avec cabane, d’autres avec loggia, mais aussi des duplex et même des triplex.

© Crédits 3D visioloab

Vivre à l’extérieur. Tous disposent de larges espaces extérieurs : rooftop, terrasse, cabane potager ou sur pilotis. « Une idée imaginée bien avant la crise sanitaire », souligne Edouard François. Les parties communes s’inscrivent dans cette même ligne architecturale singulière. Les habitants profiteront d’une salle de sport, d’une serre et d’un rooftop partagé, de locaux à vélos, d’un cœur d’îlot paysager, mais aussi de grands halls d’immeubles double hauteur à la barcelonnaise.

Modularité. Les acquéreurs pourront selon leurs besoins et envie changer le nombre et le format des ouvertures de leur logement, mais également la couleur et le matériau de leur façade extérieure, ainsi que l’aménagement intérieur. « Pour éviter un effet favelas, les matériaux proposés sont nobles : enduit blanc, brique blanche ou ocre et zinc », note Edouard François. Cette modularité est rendue possible à la fois grâce au mode constructif (des poteaux poutres en béton peint en différentes couleurs), mais aussi grâce à un permis modificatif accepté par la municipalité.

Combien ça coute ? Comptez à partir de 345 000 € pour un appartement cabane, 382 000 € pour un rooftop, 389 000 € pour une maison d’architecte et 409 000 € pour un appartement loggia. Les travaux qui ont débuté en mars 2021 devraient s’achever au cours du dernier trimestre 2022. 

Publié par -