IMMONEUF - de Particulier à Particulier
Immobilier neuf,
partout en France

Immobilier neuf : six raisons d’investir dans le Grand Paris Express

La création du Grand Paris Express dopera la construction de logements en Ile-de-France dans les prochaines décennies. Ce nouveau métro valorisera de nombreux quartiers franciliens qui offriront de belles opportunités pour investir.

GPE. Ces trois lettres sont actuellement énigmatiques pour de nombreux franciliens. Mais leur quotidien sera facilité dans quelques années avec la mise en service du Grand Paris Express qui s’échelonnera de 2019 à 2030. Ce métro 100% automatique, sillonnera l’Ile-de-France à une fréquence moyenne de 2 à 3 minutes. Les temps de parcours seront considérablement réduits.

Outre la construction ou l’aménagement de 68 gares, ce sont de nouveaux quartiers qui verront le jour dans le sillage des infrastructures ferroviaires. Des secteurs où s’activent d’ores et déjà les promoteurs qui commercialisent des programmes résidentiels. Pas moins de 70.000 logements seront livrés chaque année pendant 25 ans contre 42.000 actuellement. Focus sur six raisons d’investir dans ces quartiers avec Helen Romano, directeur général délégué chez Nexity.

Première raison : un nouveau développement urbain

« Ces cinq nouvelles lignes de métro créeront une dynamique urbaine autour des gares » estime Helen Romano. « Certaines communes favoriseront la construction de logements, de bureaux et de commerces dans ces secteurs. Ces nouvelles dessertes désenclaveront également des villes de Seine-Saint-Denis comme Clichy-sous-Bois, Montfermeil ou encore l’Hay-les-Roses dans le Val-de-Marne.»

Notre avis : une adresse attractive séduira les futurs locataires pour qui les questions de transport sont essentielles.

Deuxième raison : une perspective de plus-value

« Certaines de nos opérations – comme notre programme à Massy (Essonne) près de la place du Grand-Ouest – seront livrées trois ans avant la mise en service de la nouvelle ligne de transport » explique Helen Romano. « Pour certains de nos clients, cela peut être un frein. Mais pour d’autres, c’est une opportunité car plus la date de livraison de la gare approchera, plus on peut espérer une hausse du prix lors de la revente du bien.»

Notre avis : l’arrivée d’une nouvelle ligne de transport tire généralement les prix des logements vers le haut. Un phénomène notamment observé à Montrouge (Hauts-de-Seine) lors de l’extension de la ligne 4 du métro qui a vu le prix des logements situés à proximité se valoriser. Cette valorisation sera d’autant plus certaine que 80% des gares du Grand Paris Express seront interconnectés avec le réseau existant démultipliant ainsi les dessertes possibles.  

Troisième raison : des quartiers novateurs

« La dynamique du Grand Paris Express nous incite à réfléchir à des concepts novateurs d’immeubles de bureaux qui pourraient être convertis ultérieurement en logements et vice-versa » poursuit Helen Romano. « Nous travaillons également sur la mobilité. Si ces quartiers sont dotés d’une bonne desserte avec la gare, il faut proposer une offre pour les secteurs situés à quelques kilomètres de cette infrastructure. Il peut s’agir par exemple de navettes ou de vélos électriques qui permettraient aux habitants de rejoindre la gare. »

« Nous devons aussi apporter une nouvelle dimension aux logements que nous concevons » relève Helen Romano.  « Il s’agit d’associer des services car l’acquéreur attend que nous lui facilitions son quotidien. Nous pourrions par exemple aménager au rez-de-chaussée des immeubles des espaces de travail bénéficiant du wi-fi et tout ce qui permet de travailler facilement et plus calmement qu’à la maison. Nous travaillons sur différentes problématiques. »

Notre avis : ces immeubles ne seraient plus monofonctionnels mais pourraient accueillir d’autres utilisateurs comme des travailleurs indépendants. Une diversité qui contribue au dynamisme et à l’identité du quartier.

Quatrième raison :  acheter au bon prix

Des promoteurs qui seraient tentés de doper le prix de vente de leurs programmes immobiliers ? Une hypothèse que rejette Helen Romano : « Dans certains territoires comme Plaine Commune, des élus nous encouragent à favoriser l’accession à la propriété en plafonnant nos prix de vente. Et dans les autres secteurs, nous devons aussi tenir compte de la solvabilité de nos clients qui comparent les différents programmes commercialisés. Il n’est pas question de décrocher du marché en pratiquant des prix élevés. Ces derniers devraient rester stables. »

Notre avis : les futurs acquéreurs devraient d’être d’autant plus à l’abri d’une hausse élevée des prix de vente que les promoteurs se livreront à une vive concurrence.

Cinquième raison : un grand choix de logements

« L’Ile-de-France compte plusieurs pôles d’emplois comme Paris, Nanterre, Saint-Denis ou encore Marne-la-Vallée » explique Helen Romano. « Les programmes de logements que nous construirons dans le périmètre du Grand Paris Express permettront de répondre à la fragmentation des marchés tertiaires et à l’évolution du mode de vie des clients. La demande de logements est tellement forte en Ile-de-France que l’offre se développera aussi bien à l’ouest qu’à l’est. »

Notre avis : les investisseurs bénéficieront d’une offre de logements conséquente dans le cadre du Grand Paris Express, tant en termes de surfaces que de type de programme (immobilier classique, résidences de tourisme d'affaires, etc.).

Sixième raison : un vivier de locataires plus important

« Lors de la recherche d’un logement, le locataire examinera l’offre de transport qui lui est proposée à proximité » remarque Helen Romano. « Les gares du Grand Paris Express intéresseront ceux et celles qui doivent se déplacer pour travailler. Ces infrastructures permettront d’augmenter le nombre potentiel de locataires. »

Notre avis : le maillage du Grand Paris Express et la rapidité des liaisons offriront en effet de nouvelles opportunités aux Franciliens. Il sera ainsi plus facile de relier quotidiennement l’aéroport d’Orly depuis son domicile à Orsay. 15 minutes de transport suffiront contre 1 h 06 actuellement. Non seulement le nombre de candidats potentiels à la location sera plus important, mais les profils seront aussi plus diversifiés. Différentes catégories socioprofessionnelles pourront être en effet séduites par ces nouvelles dessertes. 

Publié par
© immoneuf.com - 8 janv. 2019

A lire également