IMMONEUF - de Particulier à Particulier
Immobilier neuf,
partout en France

Marché : succès confirmé pour l’immobilier neuf

Avec des ventes qui continuent de progresser au troisième trimestre, 2017 pourrait bien enregistrer un niveau record de transactions, même si les promoteurs ont de plus en plus de mal à alimenter le marché.

26.397 logements neufs ont été vendus aux particuliers au cours du troisième trimestre 2017, une hausse de 3,2% par rapport à la même période de 2016 révèle l’Observatoire de conjoncture de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI). « L’attentisme perçu à la fin du deuxième trimestre 2017 ne s’est pas prolongé et les intentions d’achat se sont maintenues grâce à la confirmation de la prolongation du PTZ et de l’avantage fiscal Pinel en 2018 », explique la FPI.

2017, une année record pour les ventes. Plus de 130.000 logements neufs devraient être vendus aux particuliers cette année, l’un des meilleurs scores de la décennie écoulée. 126.950 réservations ont été enregistrées en 2016. Le marché est actuellement porté par des taux très bas et par l’efficacité des dispositifs de soutien (PTZ en accession à la propriété, Pinel pour les investisseurs en locatif). A ces raisons s’ajoute la traditionnelle appétence des Français pour la propriété immobilière.

© Fédération des promoteurs immobiliers

Moins de nouveaux programmes. 18.304 logements ont été lancés au troisième trimestre 2017, en baisse de 7,8% par rapport à la même période de 2016. « Ce recul, lié au renchérissement du foncier et des coûts de construction, mais aussi aux recours contre les permis de construire, intervient après douze trimestres consécutifs de hausse », note la FPI. Sur douze mois (septembre 2016/septembre 2017), les mises en vente progressent de 3,2% si on les compare à celles des douze mois précédents.

© Fédération des promoteurs immobiliers

Le neuf se vend de plus en plus vite. Malgré des mises en vente inférieures aux ventes, l’offre reste importante. Elle atteint 95.560 logements à fin septembre 2017. Certes, c’est 1,5% de plus qu’en septembre 2016. Mais cette offre trouve si vite preneur qu’elle ne représente plus que 9,4 mois d’alimentation du marché (10,3 mois il y a un an, 12,4 mois en 2015). Les promoteurs estiment qu’un délai de douze mois est synonyme de marché équilibré. Pour les acheteurs, les choses sont claires : les premiers arrivés sont les mieux servis.

Les prix restent stables. Le mètre carré moyen hors parking en TVA à 20% s’établit à 4.108 € en septembre 2017, soit le même niveau qu’en septembre 2016. Les évolutions restent contrastées selon les villes. Par exemple, Caen bondit de 10% sur un an, Bordeaux prenant 7,9%. Montpellier est stable (+ 0,6%) tandis que Lille perd 1,7%. Pour l’essentiel, ces différences s’expliquent par des phénomènes de localisation. Lancer des programmes sur des secteurs recherchés, aux terrains chers, fait forcément grimper les prix.

© Fédération des promoteurs immobiliers
Publié par
© immoneuf.com - 17 nov. 2017

A lire également