Déménager l'esprit serein

Un déménagement bien préparé, c'est un déménagement réussi. Du changement d'adresse au choix du déménageur, nos conseils pour une entrée réussie sous votre nouveau toit.

Plus que quelques mois avant que votre nouveau logement vous soit livré. Profitez-en pour passer en revue toutes les formalités nécessaires à votre entrée dans les lieux.

La bonne date pour déménager

Votre point de repère : la date de livraison. Fixée par le promoteur, elle est parfois décalée au cours du chantier pour cause d'intempéries, de cas de force majeure... Restez en contact permanent avec votre interlocuteur pour la connaître le plus précisément possible. Et ajoutez quinze jours à un mois à cette date pour planifier votre entrée dans les lieux. Ce délai vous sera des plus utiles pour installer par exemple votre cuisine ou poser le parquet si vous souhaitez changer le revêtement de sol proposé initialement par le promoteur. Vous pourrez également mettre à profit ce temps pour acheter éventuellement des meubles pour finir l'agencement de votre futur logement.

Vous êtes locataire. Vous devez donner votre congé au propriétaire trois mois à l'avance, par lettre recommandée avec accusé de réception. Le délai étant ramené à un mois si vous résidez dans un secteur où le marché immobilier est tendu.

Gérer les retards de livraison

Louer plus longtemps son logement. On vous annonce un retard dans la livraison ? Vous devrez reporter votre emménagement. Si vous êtes locataire, contactez rapidement votre bailleur en lui expliquant que vous souhaiteriez rester dans les lieux quelques mois supplémentaires. S'il n'a pas trouvé de locataire, vous pourrez peut-être prolonger la location de votre logement en payant un ou deux mois de loyers supplémentaires. Votre bailleur préférera toujours éviter la vacance locative. Si ce n'est pas possible, vous devrez trouver un nouveau logement pour votre famille. Des proches ou des amis pourront éventuellement vous dépanner en vous hébergeant. Si ce n'est pas le cas, vous pourrez trouver des logements meublés que vous pourrez occuper pour un ou plusieurs mois, des biens proposés par des entreprises comme Adagio. Pour stocker vos meubles, vous pouvez les déposer dans un garde-meubles.

Rester dans son logement vendu. Si vous êtes propriétaire de votre logement et que vous avez déjà vendu votre bien, contactez au plus vite le notaire chargé de la vente. Si l'acquéreur n'est pas pressé d'occuper le logement, vous pourrez éventuellement continuer d'y habiter moyennant le versement d'une indemnité jusqu'à une date qui sera indiquée. Mais en cas de dépassement de la date, des pénalités vous seront appliquées par journée de retard. Faites rédiger ce document par le notaire. Le montant de l'indemnité sera à négocier entre les deux parties. Généralement, le montant n'excède pas le coût d'un loyer. Autre solution : demander un délai sans contrepartie financière. S'il s'agit d'un mois, l'acquéreur peut se montrer d'autant plus conciliant qu'il a peut-être lui aussi besoin de décaler son déménagement pour raisons personnelles.

Déménager l'esprit tranquille

En matière de déménagement, rien ne sert de courir... Pensez plutôt à anticiper. Pour éviter la casse, mieux vaut faire appel à un déménageur professionnel. Conseils et savoir-faire sont en effet très appréciables dans ces moments toujours un peu fébriles.

Quel spécialiste choisir ?

Vous pouvez vous adresser à la Chambre syndicale du déménagement. La marque NF Service, présente sur les devis, les publicités, les vitrines des entreprises et autres supports, garantit la qualité des prestations.

Quand contacter un déménageur ?

Visite du déménageur obligatoire. Comptez un mois au minimum hors saison et deux pour la période la plus chargée - de juin à septembre - ainsi que pour les autres vacances scolaires et les fins de mois. Choisissez trois entreprises au maximum et faites les venir à votre domicile pour qu'elles établissent un devis le plus précis possible. Cette visite est essentielle car elle permettra au professionnel d'identifier les contraintes techniques comme la nécessité d'utiliser un monte-charges, la taille du camion, le stationnement disponible près de votre domicile, la présence d'une cave ou d'un garage à déménager. Des annexes recélant généralement un grand nombre de cartons et d'objets qui devront être déplacés... Le déménageur évaluera aussi précisément le volume qui devra être déménagé.

Une nouvelle adresse à étudier. Indiquez aussi au professionnel l'adresse précise de votre futur domicile pour qu'il puisse calculer le temps nécessaire au transport de vos meubles et les facilités d'accès. Selon la configuration de l'immeuble, les possibilités de stationnement sont parfois très limitées. Indiquez-lui aussi si votre appartement est desservi par un ascenseur. Une information clé qui déterminera en partie le montant du devis qui vous sera fourni par le professionnel. Soyez vigilants sur les protections qu'il utilisera pour non seulement transporter vos meubles mais aussi pour utiliser l'ascenseur ou circuler dans les parties communes pour ne pas les endommager. Les emménagements organisés lors des premières livraisons de logements se soldent souvent par des dégradations qui doivent être ensuite réparées et parfois facturées aux nouveaux copropriétaires.

Des devis à scruter. Méfiez-vous des tarifs trop alléchants, ils peuvent cacher le recours à une main d'œuvre non qualifiée, un mobilier non assuré... Vérifiez également que les déménageurs vous proposent le même nombre de jours pour effectuer le déménagement. Si certains vous assurent qu'une journée suffira alors que les deux autres entreprises en ont prévus deux, cet écart doit vous alerter. Car c'est le signe qu'elles doivent enchaîner les déménagements, autant de risques de voir ses meubles abîmés. Si vous souhaitez faire appel aux plates-formes spécialisées dans le déménagement, sachez qu'elles ne prévoient pas de visite du logement à déménager. C'est vous qui devrez évaluer le volume. Autant ne pas se tromper car ce sera vous qui devrez vous occuper des mètres cubes supplémentaires... Et n'oubliez pas que les dates ne sont bloquées qu'une fois le devis signé et les arrhes versées !

Remplissez soigneusement la déclaration de valeur (pour la totalité de votre mobilier ainsi que pour des valeurs particulières) et soyez présent lors du déménagement. Si vous décidez de déménager par vos propres moyens, n'oubliez pas de vous assurer.

Compte à rebours

J - 60. Selon votre convention collective, ou par convenance de votre entreprise, vous pouvez profiter d'un ou plusieurs jours de congé pour déménager ; deux mois avant le jour J, prévenez votre employeur. Communiquez votre nouvelle adresse aux différents organismes de prestations sociales (Sécurité sociale, caisse de retraite, mutuelle, banque, fournisseurs d'énergie, fournisseurs d'accès à internet...).

Vérifiez également si vous pouvez bénéficier d'une prime de déménagement (voir encadré). Fixez une date précise pour déménager. Contactez la mairie de votre future commune pour tout ce qui concerne les nouveaux établissements scolaires de vos enfants.

J - 30. Réglez toutes les questions relatives aux assurances (multirisque habitation, voiture, etc.).

Quant à EDF-GDF, deux jours ouvrés seulement sont nécessaires pour clore et ouvrir vos comptes. Prévoyez un rendez-vous avec une précision de deux heures. Mais mieux vaut s'y prendre à l'avance.

Autres démarches : donnez votre nouvelle adresse à votre banque, organisez le transfert de votre courrier. Pour votre changement d'adresse, il vous suffit de déposer une demande de réexpédition définitive à votre bureau de poste cinq jours ouvrables au minimum avant la date souhaitée.

Le site web www.changement-adresse.gouv.fr prend les formalités en charge. Important : si vous êtes locataire, fixez une date avec votre propriétaire pour l'état des lieux de sortie.

Jour J. Tri des objets, aide-mémoire pour l'emplacement des cartons dans chaque pièce de votre nouveau logement... Faites une liste pour ne rien oublier. Photocopiez vos documents. Gardez vos objets précieux près de vous. Attention : n'oubliez pas de faire un état de votre mobilier avec les déménageurs.

Une fois chez vous. Donnez votre adresse à votre centre des impôts. Inscrivez-vous sur les listes électorales. Changez la carte grise de la voiture. Vous êtes chez vous ? Souscrivez une assurance multirisque habitation.

Publié par -