PTZ : empruntez jusqu'à 138.000 € gratuitement

Le prêt à taux 0 % (PTZ) vous aide à financer votre première résidence principale dans le neuf. Grâce à lui, vous pouvez obtenir jusqu'à 138.000 €. Acheteurs concernés, montants octroyés et modalités de remboursement : les clés pour profiter de ce crédit gratuit.

Aider les familles à accéder à la propriété dans le neuf : c'est l'objectif du PTZ ou prêt à taux zéro. Ce crédit gratuit bénéficie aux ménages dont les revenus sont moyens ou modestes. Mais en pratique, le PTZ est accessible au plus grand nombre. Près de 80 % des Français peuvent en profiter, notamment depuis que les plafonds de revenus pour en bénéficier ont été augmentés.

Important : le PTZ est valable jusqu'au 31 décembre 2023. Dans les zones Abis, A et B1 (grandes métropoles, Genevois français, une partie de la Côte d'Azur), il est réservé à l'achat d'un logement neuf et compte pour 40% du prix du projet. C'est sur ces adresses que se concentre l'offre des promoteurs. Dans les zones B2 et C (villes moyennes et secteurs ruraux), le PTZ dans le neuf représente 20% du prix du logement.

Toutes les banques distribuent le PTZ

PTZ et apport personnel. Accordé sous condition de ressources, le montant de votre PTZ est fonction de la composition de votre famille et de la zone où se situe votre projet. Il vous permet de devenir propriétaire d'un logement très performant sur le plan énergétique. Autres atouts : il renforce votre montage financier puisqu'il est considéré comme un apport personnel. Et il vous permet de faire des économies puisqu'il n'y a pas d'intérêts à payer. Un avantage substantiel d'autant que cette aide peut atteindre 138.000 € au maximum !

Demander le PTZ. Ce sont les établissements financiers qui ont passé une convention avec l'Etat qui distribuent le PTZ, c'est-à-dire quasiment toutes les banques. La plupart du temps l'emprunteur sollicite le PTZ auprès de la banque qui lui propose ses autres emprunts. Pour le PTZ comme pour l'ensemble des emprunts accordés, l'établissement de crédit demande à l'emprunteur de souscrire une assurance décès-invalidité, et de souscrire une garantie de remboursement telle qu'une hypothèque ou une caution.

PTZ et pouvoir d'achat immobilier. Selon les ressources du ménage bénéficiaire, le PTZ se rembourse en tout ou partie après le crédit principal qui l'accompagne. En étalant la charge de remboursement dans le temps, ce mécanisme permet de respecter plus facilement la règle des 33% de capacité d'endettement (votre mensualité ne peut pas dépasser le tiers de vos revenus). Bref, le PTZ ouvre les portes de l'accession à la propriété pour de très nombreux ménages.

Publié par -